RSS This site is iPhone compatible

RAVEillon 2003


poste par Redaction


–  » On y va allez on y va steuple, allez on y va plise madam » fis-je à une Vanessa qui regardait sa montre d’un œil et la dernière bouteille de champ de l’autre.
– « Ouais ouais t’excites pas on y va à Magic Circus. »

Elle est marrante elle … T’excites pas, t’excites pas, une pure villa pour glisser tranquillement vers 2003, moi je dis que ça le faisait grave. Je ne sais pas vous, mais franchement il ne manquait plus qu’Higgins et ses deux dobermans pour que la soirée devienne mythique. Plus « modestement » ce sera tout simplement l’un de ces moments où la magie opère entre danse frénétique, repos bien mérité et premières résolutions foirées (si si je te jure que c’t’année j’arrête…hips!!)..

Réveillon, « Rave »illon, ou « Rêve »illon, Magic Circus a donc tenu toutes ses promesses … Blottie sur les bords de la Valmasque, les données étaient plus qu’intéressantes : 3 étages, une piscine avec DJ-maître-nageur, des hot gogos, un couloir pour faire la « chenille » (ceux qui ont une vessie surhumaine ne pourront pas comprendre), deux pistes de danses, deux chandeliers, des ch’tites étoiles au plafond, une régie lumière qui pète et même un bar équipé d’une corne de brume façon « kes qu’on écoute Corti » pour remettre de temps en temps la pression. Que demande le peuple ? Du son du son !!! répond en cœur la foule en délire. Pas de problèmes, le cirque magique avait tout prévu…

Pendant que le Vince prenait la pose au niveau –2 sur son fauteuil couleur crème, mes acolytes et moi même osèrent les pas de danse les plus fous sur le mix chirurgical de la pointure de la soirée, j’ai nommé Sir Colin Dale. Oscillant subtilement entre petits tricks et calage au millimètre, le londonien tirait les rois en avance avec des galettes très goûteuses. La foule joliment délurée ne se faisait pas prier pour répondre l’invitation et transformait le tout en joyeux bordel-under-control-total-supafly jusqu’à tard-tôt dans la journée.

Au final beaucoup de fraises tagada se sont retrouvées orphelines sur le comptoir, on s’est entendus une énième fois à dire « merci vieux pour la vodka pomme sur mes grôles… hein quoi ? non non laisse tomber ouais ouais et surtout la santé.. « , mais l’essentiel était là : un super état d’esprit pour une super soirée et plein de bananes en travers du visage… Alors kes-kon-dit ? Ben merci tout simplement aux organisateurs, Max et Charlotte de Twiggy , aux DJs , Rodrigue, Max (bis), Marli, Gasparro, Haaze, Oliver B, et le dompteur de son Colin Dale, mais à tous ces gens qui sont venus faire la fête tout simplement. Alors à tous ceux qui étaient là et même ceux qui n’étaient pas là, je n’aurais qu’une chose à dire : Bonne année 2003 et que la vibe soit avec vous.

*Pertinax

Mettre le contenu de RAVEillon 2003 sur votre site:




Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <pre> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>